Afin de billet
news

Viatcheslav mikhailovitch nagorski

L’ingénieur russe Viatcheslav Nagorski a une place indiscutable dans l’histoire de la téléphonie. C’est lui qui inventa en 1898 le téléphone avec l’appel phonique, le téléphonographe, l’appareil télégraphique d’induction et l’électrosymphonion.

Le téléphone phonique de Nagorski eut une construction assez originale. Le microphone se trouvait en face du combiné et la distance qui les séparait pouvait être ajustée. Le combiné reposait sur un levier, fermant le contacte, court-circuitant le bobinage secondaire du transformateur, et ainsi faisait directement partie de la ligne qui était prête à accueillir le signal d’appel. Pour appeler la station téléphonique la plus proche, on appuyait le bouton, provoquant un signal d’appel très fort. Quand le combiné était décroché, un circuit normal de conversation s’établissait. Cet appel phonique, simple et fiable, intéressait beaucoup les constructeurs des téléphones de campagne.

Une autre invention intéressante de Nagorski fut le téléphonographe, un sondeur original destiné à transmettre les signaux phoniques de l’alphabet Morse sur les lignes téléphoniques (le sondeur était, en télégraphie, l’appareil le plus simple qui pouvait servir de récepteur pour les signes de l’alphabet Morse, un aimant avec une ancre doté d’un ressort ; le télégraphiste écoutait le crépitement de cet ancre). Pour la transmission des signaux télégraphiques, effectuée avec l’aide du simple manipulateur câble-code, inséré dans la ligne téléphonique, Nagorski utilisa le soi-disant effet de microphone – couplage régénérateur qui s’établit si le téléphone et le microphone sont proches l’un de l’autre. Ainsi, le fonctionnement du téléphonographe était en principe analogique au fonctionnement du téléphone phonique.

Les appareils de Nagorski eurent beaucoup de succès à l’Exposition électrotechnique universelle à Paris en 1900, où l’inventeur reçut une médaille. Viatcheslav Nagorski participa activement à la téléphonisation de son pays. En 1896-1897, il installa les réseaux téléphoniques à Peterhof, à Strelna, à Oranienbaum et dans d’autres endroits d’après ses propres projets. En 1899, Nagorski introduisit pour la première fois en Russie les lignes téléphoniques artificielles: Saint-Pétersbourg–Peterhof, Saint-Pétersbourg–Cronstadt et Saint-Pétersbourg–Moscou.