Afin de billet
news

Premiers fabricants de telephones

Histoire du téléphone et histoire de ses fabricants commença avec Alexander Graham Bell qui créa et breveta le modèle du téléphone en 1876. La compagnie Bell Telephone fit son apparition déjà en 1877. Un tiers des ses actions appartenait à Bell, le faisant un des plus riches gens au monde. En 1878, Bell lança une filiale britannique, The New England Telephone and Telegraph Company. The International Bell Telephone Company vit le jour en 1879, à Bruxelles, réunissant toutes les compagnies. Elle déploya la production de téléphones partout en Europe.

L’une de premières compagnies à produire les téléphones fut la Western Union. Un an après l’invention de Bell, le téléphone commença à être populaire, et en 1878, réalisant les perspectives du secteur téléphonique, la compagnie développa activement leur production. Vers la fin de l’année, la Western Union produisit 56 mille téléphones.

L’Europe avait ses propres compagnies novatrices, par exemples les compagnies Ericsson et Siemens qui débutèrent avec leurs téléphones en 1877, presque simultanément.

«Le bon vieux Siemens» commença la production de téléphones à l’aube de l’industrie. Le téléphone fut breveté en 1876, et déjà en 1877 l’usine de la compagnie Siemens & Halske à Saint-Pétersbourg commença à fabriquer les appareils téléphoniques où le récepteur et le transmetteur étaient pour la première fois séparés. La compagnie fut dirigée par Karl Siemens, un des frères Siemens, ingénieur de talent. La compagnie commença son activité en 1853 avec la pose du câble télégraphique. En 1895, Karl Siemens fut récompensé par le gouvernement russe qui lui donna un titre russe de noblesse.

Une autre compagnie, pas moins célèbre, fut fondée par le Suédois Lars Magnus Ericsson le 1er avril 1876. En 1881, l’association nationale téléphonique suédoise Telegrafverket proclama un appel d’offres pour la fourniture de l’équipement téléphonique qui fut remporté par la compagnie Ericsson. Bientôt Telegrafverket commença à produire les téléphones elle-même, accentuant la concurrence. Dans cette situation, Ericsson commença à exporter les téléphones en Norvège, au Danemark, en Finlande, en Australie, en Nouvelle-Zélande et en Russie. L’usine Ericsson à Saint-Pétersbourg fut ouverte en 1897

L’espionnage industriel était très développé en Allemagne, de sorte que, malgré la quantité de compagnies (RTV, C. Lorenz, Berliner, Merk Telefonbau, Zwietusch) les téléphones allemandes se ressemblaient.

En France, à l’aube de téléphonie, existait un grand nombre de compagnies qui fabriquaient les téléphones : Société industrielle des téléphones, Picart-Lebas, Grammont, J. Dubeuf, La téléphonie générale, Electro-modern, Burgunder, Jacqueson, Aboilard, Berthon-Ader. Les téléphones fabriqués par ces entreprises étaient différents et produits à partir de matières différentes, mais tous marqués par le raffinement, l’élégance et la beauté.

En Russie, la première compagnie à fabriquer les téléphones en grande quantité fut l’usine électromécanique Geissler & C˚. Tout commença avec un petit atelier électromécanique que Nikolaï Karlovitch Geissler, un mécanicien de télégraphe, organisa en 1874 dans son appartement à Saint-Pétersbourg, maison 1, rue Potchtamtskaïa. Au début, l’atelier était équipé de deux machines-outils et trois étaux et employait deux ouvriers. Peu à peu, l’atelier s’élargit et commença à obtenir les grandes commandes, rivalisant avec les géants comme Siemens et Ericsson.

Sur la base de:

http://ru.wikipedia.org/

V. O. Krassik. Téléphone.