Afin de billet
news

ELISHA GRAY

Parmi ceux qui firent procès contre Alexander Bell, reconnu comme inventeur du téléphone, pour la priorité, fut l’inventeur américain Elisha Gray.

Gray naquit le 2 août 1835 à Barnesville, Ohio. Pendant qu’il faisait ses études à Oberlin College, il gagnait son pain comme charpentier. Après le collège, il commença à faire ce qui l’attira depuis longtemps, les expériences dans le domaine de l’électricité, notamment dans la télégraphie.

L’année 1867 porta beaucoup de succès à l’inventeur : il breveta le relais de télégraphe avec le réglage automatique, inventa le commutateur télégraphique, le dispositif de notification pour les hôtels, le répétiteur télégraphique et l’appareil imprimeur.

Elisha Gray est aussi considéré le père du synthétiseur de musique. Le 29 décembre 1874 il présenta son invention pour la transmission des tons musicaux à l’église presbytérienne à Highland Park, Illinois. C’était un des premiers instruments musicaux électriques utilisant les circuits électromagnétiques vibratoires. Le 27 juillet 1875, Gray obtint le brevet n˚ 166096 pour le «télégraphe électrique pour la transmission de tons musicaux». Et le 14 février 1876, le même jour que Bell, il déposa un avis de brevet du téléphone. Quand, le 7 mars, Bell obtint le brevet, Gray commença le procès qui dura dix-sept ans, jusqu’en 1893, date à laquelle la Cour Suprême des Etats-Unis reconnut la priorité de Bell.

Mais Gray ne fut pas brisé. En 1887, il créa le télautographe, un dispositif capable de transmettre l’écriture à travers les systèmes télégraphiques. Les télautographes furent utilisés par les banques pour signer les documents à distance et par les militaires pour envoyer des ordres par écrit lorsqu’on ne pouvait pas entendre la voix par téléphone. Ces dispositifs furent aussi utilisés aux stations du chemin de fer pour les changements d’horaire.

Gray formula aussi l’idée de telephote, le système de télévision à circuit fermé.

En 1900, Gray commença à travailler sur le projet de dispositifs de signalisation sous-marines qui auraient permis à transmettre l’information d’un navire à l’autre. L’un de ces dispositifs fut testé le 31 décembre 1900. Trois semaines plus tard, le 21 janvier 1901, Elisha Gray mourut d’une crise cardiaque à Newtonville, Massachusetts.

Au nombre des travaux théoriques les plus connus de Gray, on trouve Electrical Researches in Electro-Harmonic Telegraphy and Telephony (1878) et Nature's Miracles (1899–1900).