Afin de billet
news

Alexander GRAHAM BELL

Alexander Graham Bell naquit dans la ville écossaise d’Edimbourg le 3 mars 1847.

Il semble que son sort fût réglé d’avance: c’est Bell (son nom signifie sonnerie en anglais) qui devait devenir l’inventeur de téléphone le plus connu.

Son oncle et son grand-père furent des rhéteurs professionnels, et son père, Melville Bell, inventa le système de parole visible dans lequel les sons de la parole étaient marqués par symboles écrits. Il n’est pas étonnant qu’Alexander, après avoir terminé ses études à l’Ecole Royale à Edimbourg à l’âge de treize ans, ait été nommé professeur de diction et de musique à l’Académie Weston House déjà à l’âge de seize ans. En 1865, Bell déménagea à Londres, où il assista son père, professeur de rhétorique à l’université de Londres. En 1870, Alexander alla vivre au Canada avec sa famille, et plus tard se trouva à Boston où il travailla en 1871-1873 dans l’école des sourds-muets. A partir de 1873, il devint professeur de la physiologie des organes de la parole à l’université de Boston.

Alexander Bell devint mondialement connu pour son invention de l’appareil transmettant le son de la voix humaine à distance. Mais le Providence ou la bonne chance durent jouer leur rôle ici car on connait plusieurs qui inventèrent les prototypes du téléphone avant Bell: Charles Grafton Page, Charles Bourseul, Antonio Meucci, Johann Philipp Reis et autres. Mais c’est Bell qui obtint toute la gloire.

Paradoxalement, il fit son invention presque par hasard: il cherchait à inventer non pas le téléphone mais le télégraphe harmonique, capable de transmettre sept télégrammes (sept étant le nombre de notes de musique) par le même fil.

Glorifié par le public, Bell confessa : «Si j’ai inventé le téléphone, c’est grâce à mon ignorance dans le domaine de l’électrotechnique. Pas un homme ayant une connaissance élémentaire de l’électrotechnique, n’aurait jamais inventé le téléphone». Il eut de la chance: le grand scientifique Joseph Henry, qui habitait à Boston, était toujours heureux de donner un bon conseil à l’Ecossais.

Bien sûr, toutes ces «bonnes chances» ne diminuent en aucune manière les talents et les labeurs d’Alexander Bell, le grand scientifique et inventeur.

Le 14 février 1876, Alexander Graham Bell déposa l’avis de brevet au bureau Western Union de Washington pour «la méthode et l’équipement pour la transmission télégraphique du voix humaine et autres sons par la création d’oscillations électriques». Elisha Gray de Chicago fut juste deux heures en retard. Quand, le 7 mars, Bell obtint le brevet, Gray commença le procès qui dura jusqu’en 1893, date à laquelle la Cour Suprême des Etats-Unis reconnut la priorité de Bell.

En 1876, Bell présenta son téléphone à la première Exposition électrotechnique à Philadelphie. Assemblés devant le diffuseur du téléphone, les membres du jury purent entendre le monologue d’Hamlet «To Be or Not to Be» prononcé par Bell qui était dans un autre local. Ce fut une sensation.

Néanmoins, les grandes compagnies ne virent pas de profit dans un appareil dont l’audibilité était très limité, surtout à grande distance. Bell essaya de vendre son brevet à la compagnie Western Union pour 100 mille dollars mais essuya un refus. Vers la fin de 1879, cependant, la Western Union changea sa position à propos de l’invention et conclut un accord avec les compagnons de Bell, créant l’entreprise unifiée Bell Company dont la majorité d’actions appartenait à Bell. Le prix d’une action monta vite jusqu’à 995 dollars !

Devenu riche, Alexander Bell continua à travailler infatigablement. Il publia plus de cent articles et obtint trente brevets. Bell faisait l’aviation et l’hydrodynamique, aidait les inventeurs et élevait les brebis. Il inventa, entre autres, la machine à dérouler les graines, photoautographe, photophone, audiomètre, détecteur de fer, pompe à vide et beaucoup d’autres choses.

Bell reçut le Prix Volta établi encore par Napoléon, et devint chevalier de la Légion d’honneur. En 1882, Bell devint citoyen américain.

Le matin 4 août 1922, aux Etats-Unis et au Canada, tous les téléphones furent éteints pour une minute. L’Amérique enterrait Alexander Graham Bell. Treize millions d’appareils téléphoniques se turent, rendant hommage au grand inventeur.