Afin de billet
news

13.02.2015

Le «squelette» a apparu au Musée de l’Histoire du Téléphone

L’appareil a deux aimants en forme de jambes fleuronnées et la configuration particulière du porte-combiné. Au contraire du premier modèle de « Squelette » de L.M.Ericsson le générateur de ce modèle est placé au bas de l’appareil de sorte qu’il n’y reste pas de place pour des sonneries et des sonneries sont disposées dans une boîtier à part. Peut-être le but était de faire le téléphone plus compact, parce que le boîtier occupait moins de place sur le bureau et le système de sonnerie pouvait être placé quelque part au loin, par exemple au mur.

Ce téléphone était fabriqué par le bureau hongrois de «Deckert & Homolka» sous licence de L. M :Ericsson. Le modèle est aussi connu sous la marque «Ericsson Magyar Villamossági Rt. Budapest». Il était utilisé aux institutions publiques de l’Hongrie.