Afin de billet

LE PROJET

Le Musée de l‘histoire du téléphone a été créé à l'initiative à l'initiative des dirigeantes de l’entreprise de télécommunication « Mastertel » sur la base de la collection privée. 

Aujourd’hui les fonds du Musée presentent la plus grande collection en Europe d’artefacts rares de la téléphonie de la fin du XIXe – milieu du XXe siècles. Ces piéces magnifiques nous permettent de voir comment le design et la fonctionnalité du téléphone changeaient au fil de temps et comment cet article de luxe est devenu un attribut indispensable pour chaquin de nous.  

Le Musée de l’Histoire du Téléphone est situé dans un bâtiment isolé au centre de Moscou pas loin des sites culturels principales de la capitale entre les station du metro Mayakovskaya et Barrikadnaya. L’espace du Musée est séparée en quelques parts – l’exposition, l’espace créative , la zone des présentations. Dans la zone d’exposition des artefacts des fonds du Musée sont presentés et des visites guidées sont en cours. Les master-classes thématiques ont lieu dans l’espace créative. Et la zone des présentations est pour des conférences de presse, colloques et d’autres événement opérationnel avec la participation des compagnies leader dans le secteur des TI. Il y a aussi un café confortable où les visiteurs peuvent passer bien le temps et se fournir des souvenirs avec des signes de MHT.

En faisant ressortir l’histoire du développement des moyens de communication, le projet est orienté pas seulement vers le passé mais aussi vers le future ‒ les visiteurs ont la possibilité de se jetter à l’univers des technologies modernes : les étalages des pièces les plus interessants portent le QR-codes, l’application mobile- audioguide est mis au point et bientôt chaque visiteur pourra écouter le guide sur son ordiphone. Le site du projet offre l’information sur les collections du Musée en six langues : russe, anglaise, allemagne, française, espagnole et chinoise. 

En développant ce projet nous cherchons à conserver et massifier le patrimoine culturel et à transmettre les connaissances accumulées aux générations nouvelles parce que c’est la contribution au développement intellectuel de notre société.